logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

12/10/2008

A bord de "Elephant vert"

Par un appel téléphonique, la revoilà de retour la belle Domi,
et Fred son loup de mer...

Domi, c'est ma cousine, on avait pas vingt ans, assises au pied du lit, on discutait ferme sur notre
avenir de fille. Sur trois accords de guitare, on était avide de liberté et d'horizons lointains.

Nos routes se sont séparés un jour d'hiver, puis le temps a passé...
Aujourd'hui, on s'est retrouvé, nos cheveux sont blancs avec par endroits des plus foncés.

Il y avait bien longtemps que je n'avais eu de leur nouvelle, et pour cause, vingt ans en mer à bord
de "Elephant vert", l'histoire est longue et riche en événements...

Je vous invite à découvrir leur histoire; en ce moment ils préparent leur voyage au large des côtes africaines,
plus exactement au Sénégal. Bon vent à vous deux Domi & Fred !

18:05 Publié dans Voyage | Lien permanent | Commentaires (2)

Demain, il y aura toujours des pèlerins sur le chemin

En réponse aux messages de Babeth et Zagara... sur Webcompostella

En dix ans le nombre de pèlerins est passé de 3000/5000 à 600 000 en 2004, année Jacquaire. Plus d'un million de pèlerins se sont retrouvés à Saint-Jacques de Compostelle en 5 mois cette année-là !

Comment gérer un tel engouement ? Il a bien fallu que les régions que nous traversons trouvent des solutions pour le gîte et le couvert. Autant de monde sur le chemin... Cela fait des dégâts - les petits besoins par exemple en pleine nature... papier WC, plastique et autres. Ce n'est pas le chemin qui perd son âme Babeth, ce sont ceux qui le traversent qui ne sont plus les même, voilà tout.

Quand on marche, pourquoi regarder 'l'autre marcher'? Chacun sa route, chacun son chemin. Nous n'avons pas à juger. Moi aussi, j'ai trouvé les tarifs élevés. Les gîtes sont plus propres, le repas bien meilleur avec un petit dej copieux. J'ai trouvé moins bien aussi. Il faut aussi savoir faire la part des choses. On peut toujours partir au ClubMed !
Le monde du chemin est fait de pèlerins, de beaucoup de randonneurs, seul ou en groupe puis les autres... les 'tamalou' et leur boite de - cela nous a beaucoup amusé. Seul, à deux, ou en groupe, chacun marche dans sa tête et à son rythme.

Quant aux 'grâces c/ tjr pour les autres'... dit zagara, Ne croyez pas cela. En 2004, j'ai marché de Conques à Figeac avec Frère Réginald - nos routes se séparent, moi pour Cahors, lui pour Rocamadour ( à noter qu'il est partie de Versailles pour Santiago et retour - 6 mois de marche). Comment expliquer son appel le jour de mon intervention ?
Sur le chemin on ne "se raconte pas" et pourtant il arrive des choses qui ne s'expliquent pas.
Y croire ou pas ? à chacun son chemin, chacun sa foi, à chacun aussi sa Croix. Rien n'est simple, rien n'est facile et pourtant le monde tourne et ce... depuis des millénaires.

Demain, il y aura encore et toujours des pèlerins sur
le chemin !
Allez Ultreia !

joanavanmeel@gmail.com

17:15 Publié dans Randonnée | Lien permanent | Commentaires (0)

26/02/2008

Rando au Monténégro

Une invitation au voyage pleine nature
Randonnées dans le massif du Durmitor… en Serbie-Monténégro

Situé au coeur des Alpes Dinariques et de la Chaîne des Balkans, le Monténégro est né d'un choc géologique d'où se sont formées les remarquables Bouches de Kotor, dont les sommets avoisinent les 2000 mètres. La relative inaccessibilité de ces montagnes, et leur éloignement à permis de les préserver, et de leur garder un caractère authentique, ainsi qu’une grande biodiversité. Les espèces végétales et animales y sont de fait préservées dans une nature des plus sauvage au sein de ses 4 parcs nationaux : BIOGRAD, LOVCEN, le lac de SKADAR et les DUMITOR ( incluant le canyon TARA), reconnu héritage naturel mondial par l’UNESCO en 1977.
Le Monténégro a signé la charte d'Etat Ecologique en 1991, protégeant ainsi le pays d'un développement sauvage et hâtif. L’éco-tourisme est aujourd’hui en pleine progression pour ce pays à forts contrastes, où les montagnes sont restées authentiques et encore très peu parcourus et les habitants, des fermiers et des alpagistes vivent essentiellement du produit de leurs bêtes et sont très attachés à une vie simple dans le respect de leurs traditions.
Au-delà de simples randonnées d’été ou de raquettes en hiver, je vous invite à la découverte de ce pays où l’accueil chaleureux des habitants n’a d’égal que sa richesse historique.

Le Parc National du DURMITOR

Le Parc National regroupe le massif montagneux, les rivières et canyons Tara, Draga, Suchica , et couvre la haute vallée de Komarnica, sur plus 39 000 hectares de nature protégée. D'impressionnants sommets, dont 49 d'entre eux sont au-dessus de 2 500 mètres, 18 lacs glaciaires à plus de 1 500m d'altitude, ce qui donne un charme fou à ce massif.
Parmi les plus beaux paysages du Parc National, les rivières d'eau étincelante ont creusé d'incroyables canyons dans les vallées. La rivière Tara est d'une exceptionnelle beauté avec un courant impressionnant, des gorges profondes, l'un des canyons les plus beaux au monde, c'est également le plus profond canyon d'Europe, et le second après le canyon du Colorado.
La faune et la flore sont d'une grande richesse, et font partie d'un écosystème complexe, comprenant plus de 1 300 espèces de plantes dont une concentration exceptionnelle de plantes endémiques et d'espèces anciennes, le massif de Durmitor offre une inspiration permanente aux scientifiques et aux amoureux de la nature.
Le massif de Durmitor offre des conditions idéales pour les montagnards et pour les alpinistes. En effet, dans un espace limité, la puissance des forces tectoniques ont donné des découpes extraordinaires au relief, avec des pics dentelés et aux noms équivoques : Minin Bogaz (couteau), Zupici (dent). Les sentiers sont mieux marqués dans cette région pour le plaisir des randonneurs.
Les trésors naturels du massif du Durmitor et de la rivière Tara ont été reconnus internationalement, lorsqu'en 1977, la rivière Tara a été enregistrée comme réserve naturelle pour la biosphère du monde (et protégé par les conventions internationales). Par la suite le Parc National de Durmitor a été déclaré héritage naturel et culturel du Monde par l'Unesco en 1980.
Le pays s’étend sur 13 800 km2 et compte pas moins de 700 000 habitants avec pour capitale PODGORICA. La langue officielle est le serbe, on parle l’anglais et un peu le français. La monnaie est l’€uro.
Pas de visa, le passeport est obligatoire lorsque l'on arrive de Serbie.

Séjours accompagnés en randonnées pédestre et plusieurs circuits découvertes des vieilles citées et haltes culturelles sont proposés : Dubrovnik, Kotor, Budva, dans un environnement unique, inédit et authentique.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique